Ama Ata Aidoo

Ama Ata Aidoo

Poète, romancier, critique et auteure de contes, la ghanéenne Ama Ata Aidoo est considérée comme l’une des grandes plumes d’Afrique. Son style innovant et sa défense de la position de la femme sur le continent sont légion dans ses œuvres.

Christina Ama Aidoo Saltpond est née en 1942 au Ghana. Son enfance s’est déroulée dans une ambiance entre éducation occidentale et un fort sens des traditions africaines. Elle fut directrice de son lycée, le Wesley Girls High School, à Cope Coast, lequel lui acheta sa première machine à écrire. Après avoir terminé ses études secondaires, elle s’inscrivit en Anglais à l’Université du Ghana, à Legón, moment où fut publiée sa première œuvre intitulée The Dilemma of a Ghost (« Le dilemme d’un fantôme », 1964).

Après avoir reçu son diplôme, Aidoo obtint des bourses, comme celle de l’Écriture Créative de l’Université de Stanford (Californie), ce qui lui permit de passer deux ans à l’étranger avant de revenir au Ghana en 1969 pour enseigner l’Anglais à l’Université.
Déjà dans son pays natal, Aidoo avait travaillé un temps comme professeure et durant une courte période (1982) comme ministre de l’Education ; cependant, en raison de ses opinions considérées trop radicales pour le régime, elle fut obligée de se retirer et d’abandonner son pays. Depuis elle a vécu en Harare, au Zimbabwe et aux États-Unis.

Néanmoins, sa capacité en tant qu’écrivain n’a pas été entamée. Entre autres, elle fut récompensée en 1987 par le Prix Nelson Mandela of Poetry for Someone Talking to Sometime ; et  en 1992 par le Commonwealth Writers' Prize for Africa pour son livre Changes: A love story (Changements : une histoire d’amour, 1991). Elle fut la première à être récompensée, en 1992, par la International PEN Women's Committee Travel Fellowship de l’UNESCO, en plus d’avoir été choisie comme Présidente du African Visions Literature Tour en 1998. Un an plus tard, elle recevait le plus grand honneur civil du Ghana : Companion of the Star of Volta.

Dans toutes ses œuvres, on retrouve une thématique centrée sur la femme et son rôle dans la société. Pour l’écrivaine, la liberté de l’Afrique est directement liée à la liberté de ses femmes. C’est pour cela que beaucoup de ses personnages défient le rôle de la femme stéréotype. La preuve en est son œuvre Anowa (1970), dans laquelle elle réécrit une vieille légende ghanéenne narrant l’histoire une jeune fille qui veut se marier contre la volonté de ses parents. Cependant, la détermination d’Anowa pour prendre ses propres décisions entraînera des conséquences tragiques. Cette thématique est perceptible dans l’ensemble de son activité littéraire qui inclut notamment des titres attrayants comme No Sweetness Here: A Collection of Short Stories (Pas de Douceur ici : un ensemble d’histoires courtes) (1970), Birds and Other Poems (Oiseaux et autres poèmes) (1988) ou The Girl Who Can and Other Stories (La fille qui peut et Autres Histoires) (1997).

Sources : Wikipédia et www.kirjasto.sci.fi

Consultez la disponibilité des publications avec la Médiathèque de Casa África

 
Newsletter

E-Newsletter


Recevez notre newsletter électronique hebdomadaire avec les activités et les nouvelles de la Casa Africa.

 

Dans notre agenda...


 
Media

Médiathèque


Accédez à notre fonds documentaire de livres, films, musique et ateliers.
 
Quiénes somos

Qui sommes-nous ?


Découvrez Casa Africa : mission et objectifs, organigramme, où nous sommes,…