Forum économique international : Perspectives de croissance économique en Afrique de l'Ouest

19 avril 2018 à Casa África
Curso de Arqueología. Materialidades, memorias e identidades en el Atlántico medio. 20 y 21 de abril de 2018 en la Cueva Pintada de Gáldar, Gran Canaria

Si l'on considère l'annonce de la Commission européenne du 24 octobre dernier, dans laquelle il est fait allusion à l'intensification de la coopération des régions ultrapériphériques avec leurs voisins, les Canaries pourraient jouer un rôle décisif dans le développement de l'Afrique de l'Ouest.

C'est l'une des multiples raisons qui ont amené Casa África à accueillir ce forum. Plusieurs représentants ministériels africains et espagnols ainsi que des représentants du secteur privé africain et de la société civile participeront à chacun des panels de ce forum.

La rencontre est organisée par le gouvernement des Canaries avec le soutien du ministère espagnol des Affaires étrangères et de la Coopération ainsi que de Casa África. L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) collabore également à cet événement.

Le forum aura lieu le 19 avril à Casa África de 9 h à 13h30. L'accès à cet événement est gratuit mais n'oubliez pas de vous inscrire en envoyant un e-mail à economia@casafrica.es.

Ce forum de haut niveau suivra un programme dans lequel sont prévus deux panels d'experts :

  1. opportunités et obstacles à la croissance économique en Afrique de l'Ouest
  2. jeunes chefs d'entreprise, moteurs du développement économique du continent.

  

Le premier panel a, entre autres, pour objectif d'analyser les opportunités et obstacles au développement économique de l'Afrique en prenant en compte l'importance que pourrait avoir l'intégration réelle de l'Afrique de l'Ouest, c'est-à-dire de la CEDEAO, bloc régional que veulent intégrer le Maroc et la Mauritanie et qui correspond à un marché de près de 400 millions d'Africains. L'intégration économique des pays membres de la CEDEAO a avancé de manière significative mais il faut que ces progrès se répercutent davantage sur le développement social dont les résultats sont encore très précaires. Il est important de souligner que les pays africains représentent moins de 3 % du commerce mondial et que le commerce intérieur du continent est encore très faible. Alors que dans l'Union européenne ou en Asie le commerce intérieur atteint jusqu'à 60 %, en Afrique il tourne autour de 10 à 11 % seulement.

On verra comment l'adoption de droits de douane et de codes des investissements habituels servira à limiter la vulnérabilité des économies africaines mais aussi à protéger les producteurs locaux, et par conséquent, à créer des emplois stables.

On analysera aussi le rôle potentiel du secteur privé dans ce domaine et comment certains pays africains développent l'entrepreneuriat.

Le deuxième panel analysera le rôle des jeunes chefs d'entreprise en tant que moteurs du développement économique du continent. La population du continent est très jeune, un facteur qui peut représenter un véritable moteur du moment que les jeunes trouvent un emploi. Les perspectives démographiques de la région peuvent être perçues comme un facteur favorisant la cohésion et l'intégration mais seulement si la capacité de croissance économique permet de créer des emplois pour les nouveaux demandeurs. Nous verrons comment encourager l'entrepreneuriat parmi les jeunes afin d'éviter que ces derniers ne se laissent convaincre par les mafias et groupes terroristes.

   

Après des décennies de faible croissance économique, l'Afrique, considérée jusqu'il y a peu comme la région oubliée par la mondialisation, possède depuis 10 ans une croissance annuelle moyenne de 5 %, un résultat positif bien qu’une analyse au cas par cas soit nécessaire.  Par ailleurs, les échanges commerciaux de l'Afrique avec le reste du monde ont été multipliés par quatre au cours des deux dernières décennies même si les échanges intérieurs sont inférieurs à 15 %.

Outre cet environnement favorable, les sociétés du continent sont de plus en plus matures et les classes moyennes progressent. Ces chiffres sont alimentés par un impressionnant dynamisme démographique et un boom de la construction.

Mais un pays africain sur quatre dépend d'une ou deux matières premières qui représentent au moins 75 % des exportations. C'est l'un des obstacles auxquels ces pays doivent faire face.

Données utiles :

  • Quoi ? Forum économique international : Perspectives de croissance économique en Afrique de l'Ouest
  • Quand ? 19 avril 2018 de 9 h à 13h30
  • Où ? À Casa África. C/ Alfonso XIII, 5 Las Palmas de Gran Canaria
  • Programme
  • Note de synthèse

 
 
 
Compartir con:
 
 
Newsletter

E-Newsletter


Recevez notre bulletin électronique hebdomadaire sur les activités et les nouvelles de Casa África.
 

Quién es Quién en África


 

  • Filter by:
 
of394

There are no results for this search
 

Efemérides


Prix de Casa África


Prix de l’Essai, Prix Griot d’ébène, Prix de cinéma,...