Club de lecture de Casa África avec l'œuvre Madre de leche y miel (« Mère de lait et de miel ») de l'écrivaine marocaine Najat El Hachmi

4 avril 2019 à Casa África
Conferencia de Ben Okri. Mirar con ojos de fascinación. El 20 de mayo de 2019 en el CCCB (Centro de Cultura Contemporánea de Barcelona)

Casa África organise un nouveau rendez-vous avec son Club de lecture, cette fois autour de l'oeuvre Madre de leche y miel (« Mère de lait et de miel ») de l'écrivaine marocaine Najat El Hachmi.

Comme à l'habitude, la rencontre sera menée par Ángeles Jurado, journaliste, écrivaine, africaniste, lectrice invétérée et membre de l'équipe de Casa África.

Madre de leche y miel est un récit à la première personne de Fatima, une femme musulmane du Rif, déjà adulte, mariée, et mère, qui décide d'abandonner sa famille et le village où elle a toujours vécu pour partir débuter une nouvelle vie avec sa fille en Catalogne. L'histoire raconte les épreuves traversées par cette migrante mais aussi le décalage entre ce qu'elle a vécu jusqu'alors, ce qu'elle imaginait, et ce qu'elle vit dans ce nouveau monde. C'est le récit de sa lutte pour une vie meilleure et pour le futur de sa fille.
Madre de leche y miel s'articule comme un récit oral dans lequel Fatima revient voir sa famille et raconte à ses sept sœurs tout ce qu'elle a vécu pendant toutes ces années. Ce roman nous offre une vision profonde et convaincante de la migration du point de vue d'une femme musulmane, mère seule qui vit sans le soutien de son mari.
 De même, le récit dresse une fresque complète de ce que suppose aujourd'hui d'être une femme dans le milieu rural musulman.

Najat El Hachmi est né au Maroc alors que son père avait déjà immigré en Catalogne. À 8 ans, elle part vivre à Vic dans la province de Barcelone. Elle est diplômée en langue arabe de l'Université de Barcelone. Depuis qu'elle a 11 ans, elle écrit, au début pour s'amuser, puis peu à peu, l'écriture est devenue pour elle une façon d'explorer ses deux mondes et de canaliser son angoisse d'appartenir à deux endroits à la fois. En 2004, elle publie Yo también soy catalana (« Moi aussi je suis catalane). Elle participe aussi à des émissions de radio et publie des articles dans la presse. Le dernier patriarche a reçu le Prix Ramon Llull 2008, le Prix Ulysse du premier roman 2009 et est arrivé finaliste du Prix Méditerranée Étranger 2009. Le roman a été traduit dans de nombreuses langues dont l'anglais, le français, l'italien, le portugais, le turc, le roumain et l'arabe.


 
 
 
Compartir con:
 
 
Newsletter

E-Newsletter


Recevez notre bulletin électronique hebdomadaire sur les activités et les nouvelles de Casa África.
 

Quién es Quién en África


 

  • Filter by:
 
of411

There are no results for this search
 

Efemérides


Prix de Casa África


Prix de l’Essai, Prix Griot d’ébène, Prix de cinéma,...