I Prix de journalisme en espagnol sur l'Afrique Saliou Traoré

Candidature ouverte jusqu'au 15 mai 2019. Remise des prix : 14 octobre à Casa Africa
I Premio Saliou Traoré de periodismo en español sobre África. Convocatoria abierta hasta el 15 de mayo de 2019. Entrega del galardón: 14 de octubre en Casa África

Le Prix de journalisme en espagnol sur l'Afrique Saliou Traoré est un hommage posthume à l'ancien correspondant de l'Agence EFE. L'objectif principal est de reconnaître le travail des journalistes professionnels de langue hispanique qui informent et favorisent la publication sur des thèmes en lien avec l'Afrique.

Le prix vise aussi à contrebalancer le fait que la plupart des informations qui circulent à propos de l'Afrique sont négatives et contribuent à consolider le cliché selon lequel les pays africains sont gangrénés par les conflits et des problématiques de toute sorte.

C'est pourquoi le prix sera en priorité attribué en fonction des efforts journalistiques menés pour s'éloigner de ce stéréotype.

Le concours, assorti d'une dotation de 5 000 euros, s'adresse aux journalistes ayant publié des travaux sur l'Afrique ou des thématiques africaines en langue espagnole.

Pour la première édition, il y aura une seule catégorie consacrée aux travaux écrits de tout format : opinion, information, chronique, enquête, reportage, série de reportages, dossiers spéciaux et publications en version imprimée ou numérique. Seuls les travaux diffusés entre le 1er janvier et le 31 décembre 2018 seront acceptés.

Saliou Traoré était un journaliste sénégalais qui a travaillé pendant 37 ans pour l'Agence EFE. Il a eu le courage de revendiquer le libre exercice du journalisme en Gambie, pays bâillonné pendant 23 ans par la dictature de Yahya Jammeh. Sa grande capacité d'autocritique l'a mené à questionner certaines affaires, par exemple, en cherchant à savoir si la lutte anticorruption du gouvernement sénégalais de Macky Sall était une quête de justice ou bien une chasse aux sorcières. L'honnêteté était un autre trait de caractère de M. Traoré : il ne détournait pas le regard. Il a par exemple ouvertement parlé du problème de la mendicité infantile imposée par certaines écoles coraniques. Son côté féministe l'a conduit à défendre le droit des femmes à décider si elles acceptaient ou non la polygamie.

Depuis sa maison dans le quartier HLM Grand Yoff de Dakar, où se trouve le siège de l'Agence EFE, M. Traoré a donné, sans prétention, de grandes leçons de vie et de journalisme. Il a été le porte-parole de certains collectifs qui, dans son pays, ne peuvent pas s'exprimer librement, comme les homosexuels, les activistes qui luttent contre le mariage des enfants ou encore contre les mutilations génitales féminines. Il a bien sûr aussi raconté l'Afrique de façon positive à travers le genre d'histoires que ce prix cherche à encourager.

À télécharger :

 Ce prix est organisé par l'Agence EFE et Casa África.

 
 
 
Este premio lo organizan de manera conjunta la Agencia EFE y Casa África
 

Back

 
Compartir con:
 
 
Newsletter

E-Newsletter


Recevez notre bulletin électronique hebdomadaire sur les activités et les nouvelles de Casa África.
 

Quién es Quién en África


 

  • Filter by:
 
of415

There are no results for this search
 

Efemérides


Prix de Casa África


Prix de l’Essai, Prix Griot d’ébène, Prix de cinéma,...